Association Ori-Maohi - Culture et danses de Polynésie.
Monoï

En Ma’ohi, le mot mono’i peut-être traduit par huile parfumée ou huile sacrée (en français le mot orthographié monoï, est l’un des rares mots tahitiens à être entré dans le dictionnaire de la langue française). L’étymologie dit en effet plus clairement l’utilisation traditionnelle du produit.
 Dans les îles, le mono’i accompagne chaque moment de la vie des polynésiens, et ce, depuis plus de 2000 ans.
Dès la naissance, la maman prodigue à son enfant un massage à l’huile de Monoï. Il s’agit à la fois de stimuler le bon développement psychomoteur de l’enfant et de conditionner sa peau, de la nourrir, de la protéger.

Le Monoï est ensuite utilisé de façon très quotidienne par les Tahitiens comme une véritable seconde peau naturelle dont les fonctions peuvent être modulées par différentes plantes. Le Monoï protège du froid à la rivière, chargé de miri, il protège des mauvais esprits… Aux Marquises, le Humuei, un monoï accommodé de plantes parfumées, sert à attirer l’être aimé. 
 LeMonoï est également apprécié pour nourrir les cheveux longs et épais que les rigueurs du climat et des éléments rendent secs et difficiles à coiffer.
Dans la préparation du Monoï de Tahiti Appellation d’Origine, la fleur est utilisée fraîche, cueillie le matin, au stade de bouton et mise en macération dans les 24 h qui suivent sa cueillette. La macération dans l’huile raffinée de coprah - la chair de la noix de coco - dure au moins 10 jours et permet d’extraire les vertus de la fleur. L’huile est ensuite soigneusement filtrée.

Aujourd’hui, le Monoï de Tahiti® est devenu un ambassadeur de Tahiti dans le monde et les plus grandes marques de Beauté et de Bien-être s’en inspirent pour formuler des soins capables de distiller la magie du Pacifique, de faire découvrir tout l’esprit d’un certain art de vivre. 
 

Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint